27 'Héshevane - 16 novembre 2017  16.Nov.2017

 27 'Héshevane - 16 novembre 2017 

Un texte nous est parvenu de Bné-Braq et nous a interpelé. Traduit de l'hébreu, il pourra profiter à tous ceux qui aimeraient en tirer parti. Le voici :  

HISTOIRE TRAGIQUE QUI S’EST DÉROULÉE À BNÉ-BRAQ        

VOICI QUELQUES MOIS QU’UN HOMME SIMPLE, DROIT ET HONNÊTE, REB DAVID MOSHÉ FILS DE SHLOMO HAISRAÉLI ZAL, EST PARTI DE CE MONDE. IL AVAIT EU DROIT À SON LOT DE SOUFFRANCES, DE PEINES ET DE DOULEURS DURANT DE NOMBREUSES ANNÉES, QUE NOUS EN SOYONS NOUS TOUS ÉPARGNÉS. NOTRE AMI, SOUCIEUX DU BIEN DE LA COMMUNAUTE, QU’IL AIT UNE LONGUE VIE, REB YAAKOV SHIMSHONE NA’HOUM YAAKOWITCH, L’A AIDÉ ET SOUTENU TOUT AU LONG DE CES ANNÉES DE SOUFFRANCES.  

DURANT LA SEMAINE DE SON DÉCÈS, REB DAVID MOSHÉ FILS DE SHLOMO HAISRAÉLI ZAL EST APPARU EN RÊVE À SON FIDÈLE ET TRÈS PROCHE AMI REB TSVI KAHANA, QU’IL AIT UNE LONGUE VIE EN BONNE SANTÉ, AVEC UN VISAGE DÉFAIT QUI EXPRIMAIT UN IMMENSE DÉSARROI. REB TSVI LUI A ALORS DEMANDÉ : « POURQUOI TON VISAGE EST SI TRISTE ET MALHEUREUX ? N’ES-TU PAS BIEN DANS LE MONDE D’EN HAUT ? EST-CE QUE TOUTES LES SOUFFRANCES QUE TU AS TRAVERSÉES NE SONT-ELLES PAS VENUES PURIFIER TOUTES TES FAUTES ? » 

REB DAVID MOSHÉ FILS DE SHLOMO HAISRAÉLI ZAL LUI DIT ALORS QUE LA RAISON POUR LAQUELLE IL EST VENU À LUI EN RÊVE EST JUSTEMENT POUR QU’IL SACHE QUE SI LES SOUFFRANCES EFFACENT LES FAUTES, IL EN EST UNE QU’ELLES NE PARDONNENT PAS, C’EST LA FAUTE DE PARLER DURANT L’OFFICE (LA PRIERE PUBLIQUE, À LA SYNAGOGUE OU AILLEURS) QUI EST TRÈS SÉVÈREMENT PUNIE DANS LE MONDE D’EN HAUT PAR DES SOUFFRANCES DURES ET AMÈRES QU’AUCUN COMPTE NE PEUT ANNULER, QUE NOUS EN SOYONS NOUS TOUS ÉPARGNÉS. 

LE DÉFUNT AJOUTA ENCORE À SON AMI : JE TE DEMANDE DE BIEN VOULOIR PUBLIER CE RÉCIT EN MON NOM POUR QU’IL VIENNE À MON CRÉDIT. PEUT-ÊTRE SE POURRA-T-IL, QUE PAR LE MÉRITE DE LA COMMUNAUTE, IL CONTRIBUE À ALLEGER MA PUNITION. 

REB TSVI PRIT PEUR ET IL EN FUT SI BOULEVERSÉ, QU’IL APPELA LE LENDEMAIN MATIN REB YAAKOV SHIMSHONE NA’HOUM YAAKOWITCH. IL LUI DEMANDA DE PUBLIER CETTE HISTOIRE EN SON NOM ET QU’ELLE VIENNE AU MÉRITE DE LA NESHAMA DE REB DAVID MOSHÉ FILS DE SHLOMO HAISRAÉLI ZAL. 

QUE CETTE RÉALITÉ TRAGIQUE NOUS INTERPELLE ! AUSSI, RENFORCONS-NOUS TOUS RÉSOLUMENT ET SANS CONCESSION ! PROTÉGONS-NOUS ET ÉCARTONS-NOUS DE L’INTERDIT DE PARLER DURANT TOUT LE TEMPS CONSACRÉ À LA PRIÈRE – LECTURE DE LA TORAH ET KADDISHIM INCLUS ! QU’AINSI « UNIQUEMENT DU BIEN ET DE LA BONTÉ ME POURSUIVRONT ET M’ACCOMPAGNERONT TOUS LES JOURS DE MA VIE ICI BAS ET DANS LE MONDE À VENIR » AMEN !         

Laissez un commentaire