22 Av 5775 - 7 août 2015 07.Aug.2015

22 Av 5775 - 7 août 2015

Chers Amis,  
 
C'est l'été, un mois de vacances, de détente et de repos pour beaucoup. Les villes se vident, entraînant généralement moins de stress pour ceux qui restent. Pour la plupart les limites qu’ils s’imposent sont relâchées. Il en résulte moins de vigilance et souvent plus de permissivité. Des comportements qui sont à l’opposé de ce qu’ils auraient dû être.  
 
Pourquoi ? Parce que l’ambiance générale est à la tentation, la convoitise, la conquête et même l’accès à ce que nous nous interdisons le restant de l’année. La tentation évoque le serpent vis-à-vis de ‘Hava, Eve, peu après la création de l’homme. On sait ce qu’il advint : l’homme est devenu mortel, vulnérable, et a été chassé du Gan Eden. Toute tentation, comme toute relâche, peut avoir des conséquences extrêmement lourdes.  
 
L’homme est bien petit pour toujours mesurer l’effet de chaque geste. Il n’est pas une machine qui n’éprouve aucun sentiment, qui ne peut être affecté par ce qu’il vit. Hashem l’a fait venir au monde pour donner la vie. Pas n’importe quelle vie ! Est-il conscient de la vie qu’il choisit, qu’il construit, qu’il créé à son tour ? Créer la vie ne peut tolérer des essais comme dans un laboratoire où l’on fait des expériences avec des éprouvettes. Il n’y a pas d’acte fait à titre d’essai que l’on peut effacer, jeter à la poubelle, qui ne laisse de traces sur notre Neshama, notre âme. Agir sans penser à cela revient à renoncer à la faculté que nous avons d’orienter, voire de façonner notre destin.  
 
Pouvons-nous délaisser, négliger les outils extraordinaires pour construire, mis à notre disposition par la Providence, et les gâcher en moments creux, vides, sans lendemain ? Des lendemains qui s’annoncent très douloureux. C’est exactement comme quelqu’un qui s’endort au volant de sa voiture, qui en perd le contrôle et qui risque à tout moment d’être précipité dans un ravin.  
 
Chaque Juif est extrêmement important. Nous sommes obligés de tirer la sonnette d’alarme. Que personne ne prenne durant les vacances des libertés qui pourraient prendre ensuite l’allure d’une prison ou d’un boulet pour la vie. Que l’on ne dise pas, hélas comme certains, que «cela n’arrive qu’aux autres…». Chacun est responsable de lui-même. Personne n’est exempté, n’a de passe-droit, s’il veut garder la tête haute et sa Neshama pure. 
 
Le Rav Yossef ‘Haïm SITRUK, qu’Hashem lui procure très vite une bonne santé, avait raconté qu’un homme était allé rendre visite à un ami. Il a trouvé sa maison délaissée. C’était au début de l’été. La porte n'était pas fermée à clé. Il entra. Il entendit alors une complainte venant de l’étage. Il gravit les quelques marches qui l’en séparaient. Au fur et à mesure qu'il montait, la complainte devint un gémissement. Il ouvrit une porte et vit sur une chaise un Talith, un châle de prière, avec des Tefilines. Ils avaient été « oubliés » par son propriétaire parti en vacances. A-t-il pensé qu’il pouvait s’en passer durant l’été ? Le Talith gémissait parce que viendra le jour où l’homme ne pourra plus oublier son Talith qui, alors, l’accompagnera pour l’éternité.  
 
La Torah est une Torah de vie, pour la vie. Réaliser les Mitzvoth, les préceptes de la Torah, n’a pour but que le plus parfait accomplissement de l’homme. C’est un immense cadeau que Hashem a fait à chacun d’entre nous. À nous de le découvrir, d’en prendre conscience et d’en profiter de la plus belle manière qui soit. Que ce soit durant les vacances et durant toute l’année. Faisons qu’à l’approche du mois de Elloul, qui commence à l’entrée du Shabbath 14 août, notre fardeau ne soit pas plus lourd. De sorte que faire Teshouvah soit réellement encore à notre portée. Nous aurons encore à l’évoquer. 
 
En attendant, que vous réussissiez à profiter pleinement de cet été pour vous reposer, vous détendre, prendre des forces, grandir et réaliser le mieux possible la Volonté d’Hashem ! 
 
Comme chaque semaine, nous vous convions à « Ecouter ces titres à votre aise » soit 3 titres parmi les 506 titres exceptionnels diffusés par notre site www.dvartorah.org. Nous vous encourageons à le faire savoir tout autour de vous pour que le plus grand nombre puisse aussi retirer le meilleur parti de toutes nos diffusions. 
 
Bien à vous, 
Yehiel Yoel Gronner 

Laissez un commentaire