21ème jour du Omer (16 avril 2013) 16.Apr.2013

21ème jour du Omer (16 avril 2013)

 

LE PARDON 

Chacun d’entre nous peut demander à Hashem de nous pardonner nos fautes et nos manquements. Hashem nous a fait là un immense cadeau ! Dans son infinie bonté, Il est effectivement prêt à nous pardonner. À la condition que nous regrettions nos écarts de tout notre cœur. Mais il faut aussi que nous nous engagions à nous corriger et à accomplir ce qui est attendu de nous par le Ciel. Kippour est le temps de prédilection. Mais en réalité nous pouvons tout le temps et à chaque instant demander pardon, nous amender et revenir vers Hashem. 

Seules les fautes commises envers Hashem sont ici considérées. N’y sont pas incluses les fautes commises envers autrui. Or, il existe un moyen de nous “blanchir” de nos écarts de conduite envers nos prochains. Il consiste à leur demander expressément de nous pardonner. Selon la faute commise, il se pourrait que nous ayons aussi besoin de réparer le préjudice causé. Personne ne gagnera à rester fier et à s’abstenir de demander pardon envers ceux qui ont été offensés ou lésés. Notre “dossier” restera chargé de ces fautes-là. Plus longtemps nous nous abstenons, plus le dommage peut être ressenti et, de fait, grandir. Ce dernier peut, à la longue, se transformer en un redoutable accusateur. Par nature, un accusateur réclame justice et réparation. Sous quelle forme ? Il ne nous appartient pas de le définir. Mais elle pourrait s’avérer des plus douloureuses pour nous, voire pour nos proches, à D.ieu ne plaise. 

Laissez un commentaire